Lutte contre les cyberattaques – Le grand chantier de L’Union Européenne

Alors que 2017 a été une année noire pour la sécurité informatique, l’Union Européenne cherche actuellement des solutions pour faire face aux menaces de cyberattaques. 

cyberattaques

 

Une forte inquiétude s’est éveillée au sein du parlement européen car les cyberattaques se multiplient et touchent à la fois les entreprises mais aussi les particuliers et les administrations. Ces attaques se sont accentuées fortement lors de ses dernières années avec le développement des usages numériques et des objets connectés. De plus, beaucoup de responsables politiques prédisent de nouvelles attaques informatiques dans les années futures 

Les cyberattaques en politique  

Durant la campagne présidentielle de 2016 aux Etats Unis les réseaux du gouvernement américain ont été piraté. Il a ensuite été montré que ses piratages venaient de la Russie. Certaines personnalités ont évoqué la possibilité que ces attaques puissent avoir été orchestrées par la Russie pour avantager le candidat Donal Trump.  

La France a également été touchée par ce genre d’attaque notamment lors de l’élection présidentielle de 2017 avec le piratage de certaines boîtes mails des cadres du mouvement “En Marche!”  le mouvement du candidat Emmanuel Macron. Ces attaques proviendraient de pays étrangers. On peut noter que le Monténégro a aussi été victime de fuite de données et d’hameçonnage durant les élections parlementaires de 2016.  

La présence régulière des hackers dans les campagnes électorales inquiète et montre l’urgence de trouver des mesures pour lutter contre les cyberattaques. L’ancien président de la commission européenne Jean Claude Junker avait déjà alerté l’Europe en disant “les cyberattaques sont parfois plus dangereuses pour la stabilité des démocraties et des économies que les fusils et les chars”. Aujourd’hui il y a une véritable prise de conscience de la part de la commission européenne pour répondre à la menace, de plus qu’il y a les élections européennes en mai 2019.

Ce qui va changer – Les mesures prisent   

La commission européenne a rédigé avec les Etats membres, un ensemble de lignes directrices communes sur la manière de protéger l’intégralité du cycle électoral contre les cyberattaques. Ce travail a permis de réaliser des actions concrètes à l’intention des autorités nationales en matière de protection contre les menaces informatiques. Ces mesures peuvent être prises par les organisations de cybersécurité et les organismes de gestion électorale pour sécuriser la technologie lors des élections. La commission européenne encourage maintenant les Etats membres à en faire pleinement usage.  

La commission européenne veut également lutter contre les menaces visant le comportement des électeurs en période électorale. Pour cela, des décisions ont été prises contre la désinformation et la manipulation comportementale afin que les réseaux sociaux ne puissent devenir une arme contre les démocraties.   

La plus pressante de ces résolutions est un code de bonnes pratiques que les plateformes internet doivent adopter. L’objectif étant de restreindre les possibilités de ciblage des publicités politiques. Ce code a également pour but de favoriser la transparence en matière de contenus sponsorisés.  

Il existe aussi des initiatives au niveau national dans lesquelles des Etats prennent des mesures en vue des prochaines élections. On peut relever également un vrai dialogue entre l’Union Européenne et les Etats-Unis ce qui permet une belle coopération entre les deux continents pour faire évoluer la sécurité informatique.  

L’objectif aujourd’hui est d’accélérer la lutte contre les cyberattaques afin que les pouvoirs publics ainsi que les autres acteurs soient de mieux en mieux préparés aux risques. 

 

Cyberattaque Cybersécurité

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *