L’appel de Paris : un nouveau départ pour le monde de la cybersécurité ?

Le président Emmanuel Macron compte bien faire avancer l’Europe en matière de cybersécurité et imposer au monde un code de bonne conduite sur internet. C’est en tout cas ce qu’il a prôné lors du forum de la gouvernance de l’Internet qui s’est déroulé le 5 juillet 2018 en France

 

cybersécurité

 

Durant le forum de l’internet le président français a présenté un texte intitulé “appel de Paris” puis a appelé un maximum d’Etats, d’ONG et d’entreprise à signer ce texte afin de garantir la sécurité dans le cyberespace. Malgré l’ampleur de cet appel il faut noter que la Chine, la Russie et les Etats Unis n’ont pas souhaité signer le texte.  

L’appel de Paris a reçu le soutien de 51 Etats dont la totalité des membres de l’Union Européenne, 130 entreprises et 90 groupes à but non lucratif. Cet appel doit permettre d’unifier les gouvernements, en particulier les entreprises qui produisent des objets connectés ainsi que les experts en cybersécurité afin de lutter tous ensemble contre les cyberattaques. Certaines attaques ont montré qu’elles pouvaient stopper des activités des entreprises et dérober les données personnelles de millions de citoyens. La déclaration d’Emmanuel Macron appelle à élaborer des principes communs afin de sécuriser le cyberspace, dans un contexte ou la cybercriminalité explose.  

Quels sont les engagements

Plusieurs points ont été abordés lors du Forum de l’Internet afin qu’ils soient mis en place par les organisations.  

Le premier est d’accroître la prévention et la résilience face aux activités malicieuses en ligne. Ensuite de protéger l’accessibilité et l’intégrité d’internet, de coopérer afin de prévenir les interférences aux processus électoraux, de travailler ensemble contre les violations de la propriété intellectuelle par voie cyber. Également de prévenir la prolifération des programmes et techniques cybers malicieuses et d’accroitre la sécurité des produits et services numériques ainsi que la “cyber-hygiène” de tous.  

L’appel de Paris demande aussi de prendre des mesures contre le cyber-mercenariat et les actions offensives des acteurs et également que tout le monde travaille ensemble pour renforcer les normes internationales pertinentes.  

Les géants du net répondent présent

Même si l’absence de grande puissance mondiale se fait remarquer, l’appel de Paris a tout de même séduit de nombreux acteurs du cyberspace. En effet, l’appel de Paris a quand même pour mérite d’avoir le soutien de grandes entreprises telle que Google, Facebook, mais aussi Microsoft. On peut également noter le soutien d’IBM, Samsung, Cisco, Nokia, Oracle, Dell, Orange cyberdéfense… L’appel de Paris a notamment convaincu des entreprises qui ne sont pas forcément centrées sur le marché de l’informatique mais qui peuvent être exposées aux cyberattaques. On peut retrouver par exemple ; Airbus, Total, Nestlé, Thales, Visa, MasterCard, Engie, Allianz etc…  

La présence de ces grands groupes permettra aux Etats de travailler avec des entreprises privées. De plus, ces entreprises sont positionnées à des endroits stratégiques du réseau et sur différents niveaux. Leurs services sont des points de passage obligés dans le trafic en ligne. L’Appel de Paris demande de contenir les capacités techniques des grandes entreprises afin d’éviter qu’elles ripostent elles-mêmes en cas d’attaque informatique. L’objectif est aussi d’éviter de se disperser et de rassembler toutes les initiatives. Aujourd’hui, des initiatives ont vu le jour à l’image de la charte de confiance de Siemens ou bien de la campagne pour une paix numérique lancée par Microsoft. Tout cela vient concurrencer la diplomatie traditionnelle interétatique.  

Nous pouvons être confiant à ce que le forum l’internet de Paris ouvre des portes dans la sécurité informatique. De plus, Brad Smith le président de Microsoft considère l’appel de Paris comme un “vrai tournant”, Eugène Kaspersky parle lui d’un changement très positif compte tenu du climat de méfiance croissante dans le monde.

Cyberattaque Cybersécurité

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *