Oubliez vos mots de passe : l’authentification nouvelle génération

le mot de passe est la cléSi dans le domaine informatique le mot de passe semble l’outil le plus répandu pour vérifier l’identité d’un utilisateur, de nouvelles technologies pourraient bien le reléguer au rang d’antiquité.

Il était une fois… le premier mot de passe informatique

Dans les années 60 avec le développement de l’informatique en réseau, le MIT implémente ce qui semble la première utilisation connue des mots de passe dans un système informatique. Bien que peu fiable (il était possible par exemple d’imprimer la liste des mots de passe), les utilisateurs pouvaient en théorie protéger leurs fichiers personnels.

Pas de mots de passe sans politiques

Aujourd’hui l’utilisation d’un mot de passe ne peut plus s’envisager sans une série de règles et d’outils :

  • Principes de renouvellement régulier
  • Principes de complexité (longueur, caractères spéciaux…)
  • Principes d’attribution sécurisée (liens temporaires, modification à la première connexion)
  • Principes de réattribution (« Mot de passe oublié ? »)

La gestion de ces politiques nécessite donc une implication importante et récurrente des équipes informatiques, tout en entraînant parfois une frustration des utilisateurs (accès verrouillé, mot de passe trop complexe à retenir…).

Le principe même du mot de passe est par nature peu sécurisé car il repose sur un principe clé : il ne doit jamais être divulgué. Que ce soit par de mauvaises pratiques (post-it sur l’écran), des services vulnérables (base de données de sites piratées) ou du hameçonnage, il est donc très courant de voir des systèmes compromis car le seul mot de passe donne la clé du château.

Quelle alternative sécurisée aux mots de passe ?

On peut diviser les modes d’authentification en 3 catégories :

  1. Ce que l’utilisateur sait (ex : mot de passe, pin…)
  2. Ce que l’utilisateur est (ex : biométrie…)
  3. Ce que l’utilisateur possède (ex : token, smartphone…)

En s’affranchissant du premier critère on améliore donc l’expérience utilisateur (plus de mot de passe compliqué à choisir/retenir) et la sécurité car l’identification ne peut plus être divulguée facilement. Ces deux points simplifient aussi la gestion, en réduisant notamment les incidents de sécurité à traiter.

2020-04-29 12_10_07-Clipboard
Solutions « passwordless » proposées par Microsoft

Pour l’utilisateur l’authentification est très intuitive, fluide et dans certains cas quasiment transparente (reconnaissance faciale notamment).

L’avis de Pérenne’IT

L’authentification sans mot de passe s’est beaucoup développée ces dernières années et arrive aujourd’hui à un niveau de maturité permettant d’envisager son implémentation. Si on considère en plus l’explosion des attaques par hameçonnage et autres fuites de mot de passe, le sujet du « passwordless » est à considérer en priorité.

 

Cloud Microsoft Sécurité