Le Cloud hybride une solution viable ?

Selon une étude publiée par Nutanix en 2018, 91% des responsables IT considèrent que le Cloud hybride est un modèle idéal qui permet de marier les bienfaits du Cloud public avec ceux du Cloud privé. 

 

Cloud

 

La distinction entre le Cloud privé et le Cloud public  

Le Cloud privé est un modèle de Cloud constitué par un environnement Cloud distinct où l’accès est dédié à un seul client. Les Clouds privés fournissent la puissance en tant que service dans un environnement virtualisé. Ce modèle de Cloud n’est accessible que par une seule organisation, ce qui lui donne l’avantage d’être mieux contrôlé, mieux protégé et avoir une meilleure confidentialité. Le Cloud privé se distingue du Cloud public dans lequel de nombreux clients accèdent à des services virtuels qui tirent leurs ressources du même pool de serveurs à travers des réseaux publics.  

En clair le cloud privé a pour avantage d’être adapté sur mesure aux besoins d’une entreprise et à son infrastructure et on ne paye pas plus cher avec plus de transfert de données. Il a pour inconvénient d’être moins réactif en cas de montée en charge et il est coûteux à mettre en place.  

Le Cloud public ne veut pas dire que les données sont accessibles à n’importe qui, mais seulement que les données sont hébergées sur une multitude de serveurs eux-mêmes accessibles par un nombre déterminé d’utilisateurs. De plus, le Cloud le plus connu est le Cloud de Microsoft Office qui est un Cloud public. Beaucoup d’entreprises préfèrent passer au Cloud public, pour la simple raison que l’on n’est pas limités par le volume de nos données. En effet, les entreprises qui proposent des services de Cloud public disposent d’infrastructures conséquentes et peuvent s’adapter immédiatement à l’augmentation de nos besoins.  

Le Cloud public a pour avantage d’être rapide et peu coûteux à mettre en place et il s’adapte rapidement à l’augmentation des besoins d’une entreprise. Il a pour limite de n’être pas forcément adapté à nos besoins et aux logiciels spécifiques. Également, plus on utilise le Cloud public, plus il est cher.  

 

Le Cloud hybride la solution idéale ? 

Le Cloud Hybride consiste à connecter un ou plusieurs Clouds publics à un Cloud privé ou à une infrastructure de Data Center sur site traditionnelle. Il s’agit en fait d’un savant mélange entre les ressources IT sur site et hors site. L’un des principaux avantages du Cloud hybride est qu’il permet de transférer les workloads et les données entre le Cloud public et le Cloud privé de façon flexible en fonction des besoins, de la demande et des coûts. Ainsi, les entreprises bénéficient d’une grande flexibilité et de plusieurs options supplémentaires pour le déploiement et l’usage des données.  

En s’appuyant sur le Cloud hybride, une entreprise pourra exploiter des ressources du Cloud public lorsque ses besoins dépassent les ressources disponibles sur Cloud privé. Le Cloud hybride permet de profiter d’une élasticité nécessaire pour faire face aux variations de la demande qui peuvent être liées à de multiples facteurs. En parallèle, le Cloud hybride permet d’accéder rapidement aux données les plus critiques. De plus, il permet de réduire les charges de l’entreprise grâce aux faibles coûts des ressources IT proposées sur le Cloud public. Le Cloud hybride est également idéal pour le traitement de Big Data. Il est par exemple possible pour une entreprise d’utiliser le stockage Cloud hybride pour stocker ses données et ainsi effectuer des requêtes analytiques sur le Cloud public où les clusters Hadoop pourront être dimensionné pour s’adapter aux tâches de computing les plus exigeantes. 

 

Nous conseillons d’investir dans le Cloud hybride pour les grandes entreprises. En effet, ce modèle de Cloud est en mesure d’apporter une forte extensibilité, il apporte beaucoup d’avantages en termes de coûts et permet d’avoir une sécurité conforme aux exigences légales en matière de détention et de stockage de données. Il permet également d’avoir une flexibilité qui peut être très avantageuse.  

Cependant, nous ne conseillons pas le Cloud hybride pour les entreprises de plus petite taille disposant d’un budget IT limité, les coûts liés à l’installation et à la maintenance des serveurs privés peuvent être élevés. De plus, une application nécessitant une latence minimale n’est pas toujours adaptée au Cloud hybride, dans ce cas il est préférable de choisir une infrastructure de site.  

 

Cloud Data infogérance Sécurité

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *