Le burn-out des Équipes de Cybersécurité

Le burn-out des Équipes de Cybersécurité

Le monde de la cybersécurité est en perpétuelle évolution, et l’année 2023 a été particulièrement éprouvante, comme le révèle une étude de l’ISACA. Les entreprises, confrontées à des difficultés croissantes pour retenir des professionnels qualifiés en cybersécurité, signalent le stress au travail comme principal motif de démission. Cette problématique est exacerbée par une pénurie de main-d’œuvre sans précédent, estimée à 3,5 millions de collaborateurs. Les équipes de cybersécurité, déjà sous pression, se retrouvent ainsi confrontées à un défi de taille, alors qu’elles doivent faire face à des cybercriminels de plus en plus aguerris.

Les Risques du Travail Hybride 

Les coûts liés à la cybercriminalité connaissent une hausse spectaculaire, avec des estimations atteignant 10,5 milliards de dollars par an d’ici 2025, comparé à 3 milliards en 2015. Ce phénomène s’explique par la croissance des attaques. Parallèlement, le travail hybride, bien que bénéfique en termes de flexibilité, expose les entreprises à de nouveaux risques. Les employés, travaillant depuis divers endroits et utilisant souvent leurs appareils personnels, accroissent la surface d’attaque potentielle. La frontière entre données professionnelles et personnelles se brouille, posant des défis supplémentaires pour la cybersécurité des entreprises.

Les Conséquences Humaines

Au-delà des chiffres et des coûts financiers, cette pression constante sur les équipes de cybersécurité a des conséquences humaines préoccupantes. Selon une étude indépendante menée auprès de 1 027 membres d’équipes de sécurité en Europe, 66 % d’entre eux subissent une pression importante au travail. Plus alarmant encore, 51 % ont dû suivre un traitement médicamenteux pour faire face à des problèmes de santé mentale. Le stress, les équipes en sous-effectif et les nouvelles formes de travail hybrides révèlent une vulnérabilité humaine que les cybercriminels exploitent à leur avantage. Les équipes de cybersécurité, en première ligne de défense, deviennent elles-mêmes des cibles privilégiées.

L’AVIS PÉRENNE’IT, EXPERT CYBERSÉCURITÉ

Face à cette situation critique, des mesures immédiates sont nécessaires. Investir dans le bien-être des équipes de cybersécurité peut être utile pour prévenir le burn-out. Les budgets dédiés à la cybersécurité doivent être ajustés pour acquérir des outils et des ressources essentiels. Des gestion de carrière attractives sont également souhaitables pour retenir les talents à long terme. Il est crucial de sensibiliser toute l’organisation à l’importance de la cybersécurité, avec un accent particulier mis sur la formation continue des employés. Utiliser des outils qui sensibilisent de manière gamifiée, peut responsabiliser tous les membres de l’entreprise en matière de cybersécurité, soulageant ainsi les équipes de sécurité et renforçant la résilience de l’organisation face aux menaces en constante évolution. En unissant leurs forces, les entreprises peuvent non seulement protéger leurs actifs numériques mais aussi préserver la santé mentale de leurs équipes dévouées à la cybersécurité.